Suivre le courant dans le Bas-Saint-Laurent


8 novembre 2017 | 10:55

« Suivre le courant  dans le Bas-Saint-Laurent » est un forum d’une journée, qui s’est déroulé à Témiscouata-sur-le-Lac le 25 octobre dernier. Retour sur la dernière journée de la tournée des régions.

En formule co-créative et animée par David Guimont du Living Lab en innovation ouverte de Rivière-du-Loup (LLIO), la journée co-organisée avec le Pôle d’économie sociale et solidaire de la région et le Territoires innovants en Économie sociale et solidaire liaison et transfert (TIESS), a accueilli des présentations de projets innovants ainsi que plusieurs ateliers pour repérer ses besoins en matière de numérique.

David Guimont et Annie Chénier de cpour.ca ont concocté une série d’activités tirés du jeu de cartes Remix ta culture, qui, si vous vous souvenez bien, avait été mis au point pour la tournée en Gaspésie-îles-de-la-Madeleine.

Avec des post-it géants sur lesquels étaient inscrits de grandes thématiques comme le partage, les réseaux sociaux, etc ; les deux animateurs proposaient aux participants de définir leurs besoins, précisant s’il s’agissait de formations, d’accompagnement ou de fonds pour aider les projets…

L’objectif final étant de déterminer comment la communauté technoculturelle de la région pouvait agir pour favoriser la compréhension et l’intégration du numérique dans le milieu de l’économie sociale et solidaire (milieu regroupant de nombreuses entreprises culturelles).

Ces activités ont permis en parallèle de s’inspirer via des projets existants dans la région.

C’est ainsi que nous avons entendu parler de Sébastien Rioux et des routes des WOW! sur l’île des Basques (les basques venaient pêcher la baleine autour de cette île où ils s’arrêtaient pour dépecer l’animal avant de repartir).

Avec plus de 15 000 vues sur leurs vidéos, le blog a su attirer l’attention des touristes, notamment en mettant en avant le hashtag #wowlesbasques.

Rachel Berthiaume du Cégep de Rivière-du-Loup nous a également rappelé la présence d’un Fabbulleux-Mix (une sorte de Muséomix* revisité) le 10-11-12 Novembre prochain. Si vous souhaitez faire travailler votre créativité et augmenter vos connaissances en numérique, c’est l’événement rêvé pour le faire !

Un autre projet présenté: L’éco-site de la tête du lac Témiscouata, avec sa démarche sur le geo-caching* où des geocacheurs viennent “ découvrir la beauté sauvage de la tête du lac Témiscouata avec sa magnifique plage de sable fin, ainsi qu’une parcelle de son histoire. 3 caches ont été dissimulées afin de vous faire découvrir la beauté du site!”

Enfin, une présentation du CDRIN,l’un des 49 CCTT du Québec. Spécialisé notamment en Motion Capture avec l’un des plus gros studios d’Amérique du nord, le CDRIN a une composante culturelle très forte: collaboration avec Moment Factory avec une projection sur un dôme, réalisations avec l’artiste Orbie etc.

Ils ont également travaillé sur la Maison Ere132, maison écologique entièrement modélisée en 3D et qui permet de voir l’empreinte écologique de chacun des matériaux.

Pour clore la journée, une plénière où tout le monde était assis en cercle a permis de mettre d‘accord les participants sur les suites à donner à l’événement.
Nul doute que nous allons entendre parler de culture et de numérique dans la région !

* Muséomix est une activité sur 3 jours permettant aux participants de tout profil de “remixer” les propositions artistiques, architecturales, de médiations, etc, d’un musée.

Pour plus d’informations: http://www.museomix.org

* Le GeoCaching est une combinaison de « Geo » provenant de géographie et « caching » (cacher) de l’action de cacher quelque chose (ou trésor). « un jeu de divertissement et d’aventure pour les utilisateurs de GPS »Ainsi c’est un jeu d’aventure, un sport global, au sujet des qualifications de navigation et de chasse aux trésor.

Source


X