La JIQ 2016: Un rendez-vous de l’industrie des TI au Québec


28 novembre 2016 | 19:22

La JIQ 2016: Un important rendez-vous de l’industrie des TI au Québec

dsc_3850

Le 15 novembre 2016 s’est tenu la 38e journée de la JIQ, le plus grand événement de l’industrie des TI au Québec. C’est dans la Capitale nationale que se sont réunis les 1 550 passionnés du milieu des technologies de l’information sous le thème À la vitesse TI. Un thème qui rappelle, non seulement le rythme de plus en plus rapide des changements qui font avancer les TI, mais aussi leur importance dans le développement économique de la société. C’est plus d’une dizaine de conférenciers qui ont présenté un contenu permettant ainsi de mieux comprendre les enjeux et les défis d’une société qui évolue rapidement. Le président du comité organisateur, Frédéric Martel, nous a présenté les moments phares de cette journée.


L’Estonie – Modèle d’une société numérique

En conférence d’ouverture, Anna Piperal, d’Enterprise Estonia, est venue présenter le modèle développé en Estonie : la e-Estonia The Digital Society qui est, ni plus ni moins, la première société numérique au monde.

En action depuis les années 2000, l’Estonie a entamé un immense virage numérique, devenu maintenant un important projet de société. Déjà en 2002, la signature électronique était utilisée et en 2005, le vote électronique était déjà en place et bien d’autres services également. Ce virage numérique se caractérise par la création d’un dossier citoyen numérique et intégré. Avec leur carte d’identité digitale, les Estoniens peuvent faire la plupart de leurs démarches en ligne : renouvellement de permis de conduire, traitement de leurs prescriptions médicales, paiements bancaires, déclaration de revenus, etc. Le tout à un seul et même endroit et sans noircir une seule feuille de papier !

Les avantages d’un tel modèle sont nombreux. En plus de faire gagner du temps, il contribue à l’efficacité de l’administration et à l’amélioration des processus. Le e-state, ce nouveau modèle de gouvernance, constitue un grand pas vers la simplification de la vie citoyenne.

Sans contredit, les gouvernements québécois et canadiens gagneraient à s’inspirer de ce modèle qui met de l’avant la société numérique.

 

Des TI et des hommes

marc-dutil-jiq

Marc Dutil, PDG de Groupe Canam

La journée a été marquée par l’allocution de Marc Dutil, président et chef de la direction du Groupe Canam. Dans sa conférence, Les TI : que pouvez faire pour moi ? il présentait ses attentes envers les technologies de l’information et l’industrie et se questionnait sur le rôle qu’elles doivent jouer dans la société.

En effet, avec les technologies en constante évolution et l’accès rapide à l’information, nous avons cette impression qu’il n’y a plus de limites avec les TI. Nous venons à oublier l’humain derrière ces technologies, derrière les logiciels que nous utilisons dans la vie de tous les jours. Selon M. Dutil, sans l’humain pour les faire fonctionner et en être responsable, des logiciels comme Autocad, Microsoft Excel ou bien Oracle ne pourraient dessiner, calculer ou gérer du personnel. Comme il le mentionnait, “ça prend de la magie humaine pour percer ou opérer les TI”. Celles-ci devraient contribuer à améliorer notre travail et non pas être en substitution à nos fonctions. Il rappelle que l’industrie des TI et ses spécialistes ont un rôle important à jouer dans la société, notamment celui d’offrir des services. Les TI permettent aussi à la société de se moderniser et d’être de plus en plus efficiente.

 

À quand notre e-Québec ?

Intelligence artificielle, réalité virtuelle et augmentée, objets connectés … gestionnaires, professionnels et gens d’affaires étaient invités à réfléchir sur des sujets d’actualité et avant-gardistes. Mais au-delà des nouvelles technologies et de ces approches novatrices, cette journée était l’occasion de réfléchir a l’industrie des TI au Québec et à son niveau d’évolution. Quels sont les besoins des organisations et des individus en matière de TI ? Quelles sont les attentes des clients ? Quel est le rôle des spécialistes TI ? Quels impacts peuvent-elles avoir sur le gouvernement ?

Le Québec se transforme à la Vitesse TI et le gouvernement et l’administration publique sont appelés à prendre plus que jamais un virage numérique. Présente à l’événement, Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et responsable de la Stratégie numérique de Québec, a exprimé ce besoin crucial de livrer une stratégie numérique gouvernementale. Une consultation citoyenne est d’ailleurs en cours en vue d’élaborer cette stratégie. La plateforme de cocréation de la stratégie est maintenant accessible à tous.

Enfin, comme l’a mentionné le maire Régis Labeaume dans son allocation, les TI représentent un vecteur important du développement économique du Québec. L’industrie des TI est secteur à développer dans la ville de Québec.

Alors, à quand notre e-Québec ? Notre carte d’identité digitale ?

Consultez le site de l’événement pour en savoir plus sur cette 38e édition de la JIQ. 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


X