C’est lors d’un 5 à 7 lundi 23 mars que Le Camp recevait la communauté entrepreneuriale de Québec. Plusieurs personnes étaient présentes pour entendre Isabelle Genest de Québec International et directrice exécutive du Camp, expliquer le projet. Ils ont pu aussi rencontrer les organismes et startups déjà en place dans le local de la phase 1 situé au 688, boulevard Charest Est.

Le Camp, c’est quoi?

C’est un incubateur-accélérateur technologique. C’est-à-dire qu’il se consacre à la croissance des entreprises technologiques et les accompagne du démarrage jusqu’à l’expansion de leurs activités. Pour y arriver, il leur offre une gamme de services adaptés à leur stade de maturité: conseils de professionnels, coaching, programmes (incubation et accélération), espaces de travail, formations, réseautage…  

Phase 1 et phase 2

Isabelle Genest a pris le temps de bien expliquer à l’assemblée les étapes qui entourent le projet. Pour l’instant, il vient d’entamer sa phase 1 qui durera jusqu’à l’automne 2015. À ce moment-là, Le Camp déménagera dans de nouveaux locaux (environ trois fois plus grands que les actuels) et commencera la phase 2 du projet.

Durant la phase 1, Le Camp offre ses services d’accompagnement, la location d’espaces de travail commun au mois et le programme d’accélération. Ce dernier consiste à guider les entreprises déjà parrainées par un investisseur pour les aider à accroître leur marché. Il aide aussi à de jeunes entreprises étrangères désireuses de venir s’installer au Québec à prendre un bon départ en les accueillant et les accompagnant (programme Soft landing).

Pour la phase 2, l’espace de coworking s’agrandira et pourra recevoir plus de jeunes entreprises et le programme d’incubateur se mettra en place. Ce programme vise à aider les startups en démarrage pour leur permettre de se développer et de progresser. Pour entrer dans le programme, les jeunes entreprises devront déposer leur candidature et chacune sera examinée par un comité de sélection. Quelques aspects pris en compte seront, la viabilité, la portée internationale du projet pour ne nommer que ceux-là. Plus de détails nous seront révélés au cours des prochains mois. 

Espace de coworking

Pour l’instant, les espaces de travail sont à louer au mois. Elles s’adressent surtout aux organismes et entreprises en démarrage. Ce n’est donc pas un espace de coworking tel que l’Abri.co: elle n’accueille pas les travailleurs autonomes. 

Déjà, quelques locataires y prennent place: VETIQ, Shareapass, Budgeto, Québec numérique ainsi qu’une jeune entreprise belge venue s’installer au Québec. Il y a aussi bien sûr l’équipe de Québec International qui gère l’endroit et celle d’Inno-Centre qui s’occupe du programme d’accélération.

Vous voulez en savoir plus? Jusqu’à vendredi c’est la Semaine porte ouverte. Profitez-en.