Pour ses 10 ans, le studio Ubisoft Québec a annoncé le développement du jeu vidéo Assassin’s Creed® Syndicate. Pour la première fois de son histoire, l’entreprise implantée dans le quartier Saint-Roch depuis 2005 dirigera un volet principal de cette franchise très populaire.

En conférence de presse, le directeur général Nicolas Rioux a vanté la culture soudée de son studio qui compte plusieurs centaines d’employés. « C’est un jour historique pour notre équipe. L’année 2015 marque un tournant pour nous à quelques mois du lancement de notre plus important projet. (…) Il s’agit de la première fois que l’équipe dirige un tel jeu », a-t-il déclaré devant une salle bondée.

Selon Nicolas Rioux, l’expertise d’Ubisoft Québec se décline en trois axes principaux : apprendre à livrer et créer des jeux, saisir des opportunités (avec le portage de Prince of Persia sur Wii, par exemple) et vivre une montée vers le leadership assurée par la collaboration d’autres studios, notamment celui de Montréal. Ces éléments réunis ont résulté en une position stratégique enviable : « Ubisoft Québec est sur son ‘X’ », a déclaré le directeur avec enthousiasme.

Un jeu prometteur au visage familier, mais transformé

Marc-Alexis Côté, directeur créatif d’Assassin’s Creed® Syndicate, a lui aussi pris la parole au cours de la conférence de presse. Visiblement soulagé de pouvoir discuter « librement » de son projet après 2 ans et demi de secret absolu (malgré une petite fuite en décembre dernier), il a résumé l’essence du jeu dont l’action se déroule dans le Londres de 1868, en pleine époque victorienne.

Les joueurs incarneront Jacob et Ivy Frye, qui découvriront eux aussi cette immense ville où la révolution industrielle bat son plein. Un choix qui s’explique par le besoin de se renouveler pour Marc-Alexis Côté et ses collègues : « Il y a un besoin de modernité au niveau du gameplay, nous désirons poser des questions aux joueurs, par exemple si le progrès est réservé aux élites ou plutôt accessible à tous ».

La formule habituelle de la franchise, quant à elle, demeure intacte : les quartiers devront être libérés des templiers, mais cette fois l’action se veut plus dynamique avec des enchaînements d’attaques très rapides et plutôt viscérales.

Les deux protagonistes pourront compter sur de nouveaux outils pour mener à bien leurs objectifs dans « la plus grosse ville jamais créée dans cette franchise ». Parmi eux, le plus spectaculaire est sans doute le canon à corde, lequel propulse le joueur sur le toit d’un immeuble en l’espace de quelques secondes. De plus, la présence de véhicules dans les rues larges de Londres est une autre façon pour les développeurs de dynamiser l’action.

Assassin’s Creed® Syndicate sera commercialisé sur PlayStation 4 et Xbox One le 23 octobre 2015. Une version PC est elle aussi prévue à l’automne.