Lundi le 3 novembre dernier, la secrétaire d’État du numérique de France, Mme Axelle Lemaire, rendait visite à quelques invités de la communauté numérique de Québec, dont les bénévoles du Web à Québec, dans le cadre d’une visite éclaire au Hub. Souhaitant rencontrer les acteurs du numérique et leurs partenaires, Mme Lemaire s’est fait un réel plaisir de discuter avec tous afin de partager ses ambitions du numérique pour la francophonie avec des gens tout aussi passionnés qu’elle. 

Pour ceux qui la connaissent moins, vous vous demandez peut-être pourquoi tant d’engouement ? Sachez que Mme Lemaire est un modèle pour les membres de Québec numérique, car elle est la pionnière en matière de démocratisation du numérique pour son pays. Elle ne cesse de mettre sur pied des projets concrets et novateurs visant l’appropriation des services numériques par la population. Il va s’en dire que l’impact du numérique dans la société et l’économie s’en voit décupler. Quand de l’autre côté de l’océan, nous n’arrivons toujours pas à avoir un plan numérique au sein de notre gouvernement, Mme Lemaire, pour sa part, n’hésite pas à faire du numérique un levier pour l’économie française. 

Concrètement, elle a mis sur pied La French Tech soit une marque octroyée à certaines régions comme étant un pôle d’attractions numériques où tous les acteurs doivent se connaître et collaborer pour ainsi obtenir la marque « numérique ». La bannière French Tech permet ainsi de faire émerger et détecter des projets d’innovation technologique et accompagner stratégiquement et financièrement ceux-ci dans leur mise sur pied, en mettant à profit l’intelligence collective.

Mme Lemaire a aussi grandement participé à l’élaboration de la Concertation nationale sur le numérique avec la collaboration du Conseil national du numérique dans le but donner les moyens aux citoyens de s’approprier politiquement les enjeux liés au numérique et de définir l’avenir numérique de la France. Cette concertation permet de mobiliser les acteurs civils et les pouvoirs publics et de l’économie, pour davantage de transparence et d’ouverture. Tous ces efforts permettront d’ailleurs de façonner sous peu une politique ambitieuse en France, le projet de loi numérique prévu pour 2015.

Et Québec dans tout ça ? Et bien, parmi les idées de collaboration qui ont fait surface hier soir lors de cette belle visite, il a été question d’exporter le French Tech Hub à la région de Québec. Cela permettrait entre autres aux entreprises de la région d’avoir accès aux outils et services numériques de la population grâce à la création d’un fonds de solidarités numériques, l’accès à des investisseurs ainsi qu’à des services de conseil et d’assistance sur mesure pour aider les entreprises québécoises à lancer et développer leur marché. Ce projet correspondrait en tout point à l’une des missions de Québec numérique qui vise de mettre en commun l’expertise numérique locale et accroître son développement à l’international.

En terminant, il est impossible de passer sous silence que nous avons été charmés par Mme Lemaire, de par son ouverture à connaître les gens de notre communauté, mais surtout par la qualité et la transparence des échanges que nous avons eus. Cela a été très rafraîchissant pour la communauté numérique de Québec de rencontrer quelqu’un d’aussi dynamique qui croit sincèrement aux communautés numériques pour agir comme leader de cette nouvelle économie et nous espérons sincèrement que cette rencontre marquait le début d’une étroite collaboration pour des projets de part et d’autre de l’Atlantique tels que l’organisation de missions aux événements majeurs qui se dérouleront en France.

Le vidéo de l’allocution de Mme Lemaire lors de la visite (Merci Patrick Parent)

Les photos de la soirée  (Merci au Guide Entrepreneur)

image