Jeudi matin, Québec Numérique recevait la visite de Joëlle Milquet, ministre de l’Éducation, de la Culture et de l’Enfance de Belgique et vice-présidente de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette rencontre se déroulait au Camp en compagnie de quelques membres de la communauté.

C’est de façon conviviale qu’une partie du CA de Québec Numérique — Carl-Frédéric De Celles, Jonathan Parent et Ana-Laura Baz — et François Vallée de La Chambre Blanche ont présenté leur organisation et différents projets culturels et numériques : le WAQ, la Chambre Blanche, le Musée de la Civilisation et Muséomix.

La communauté et le numérique

La rencontreLa discussion a commencé par une introduction sur La Camp et Québec Numérique. Carl-Frédéric De Celles a parlé de la courte histoire de l’organisation, de ses objectifs, des activités organisées, des projets à venir. Il a aussi abordé les trois axes développés par Québec Numérique : événements, lieux et international.

Jonathan Parent a poursuivi et a décrit plus en détail l’événement fort de l’organisation : le Web à Québec. Il a expliqué à madame la ministre leur vision des conférences données et les liens forts qui se tissent entre les membres de la communauté durant le WAQ. Il a décrit un événement rassembleur qui a, en cinq années d’existence, grandi, évolué et qui est passé de 200 participants à 800. Il a aussi mentionné le fait que la prochaine édition aura lieu au cours de la Semaine numérique au cours de laquelle d’autres événements numériques auront lieu.

Art, culture, musée et numérique

La rencontre a continué avec l’intervention de François Vallée de La Chambre Blanche. Il a d’abord traité de La Chambre, de sa fondation, de sa mission, de ses résidences. Il a aussi montré et décrit l’oeuvre collective créée lors du WAQ grâce à des données ouvertes du Musée de la Civilisation, du MNBAQ et de la Bibliothèque de Québec.

Pour terminer, C’est Ana-Laura Baz qui a pris la parole. Elle a pu expliquer en tant que chargée de projet numérique du Musée de la Civilisation, comment le numérique vit et évolue au musée. Elle a aussi parlé de l’initiative Muséomix, qui se déroule en même temps dans plusieurs musées dans le monde. Trois jours où des équipes multidisciplinaires (bricoleurs, développeurs, designers, artistes, écrivains, scientifiques, médiateurs, communicateurs…) créent des prototypes à partager avec le public. Trois jours pendant lesquels le musée s’ouvre à tous pour devenir un laboratoire vivant et faire le lien avec ses communautés. D’ailleurs, un musée belge participera pour la première fois cette année.

Et, les gens

Tout au long des présentations, madame Milquet questions, puis une conversation avec deux Belges installés à Québec, Gregory, directeur de production chez iXmédia et Edgard De Smet de Larian , studio de jeu vidéo belge venu s’installer à Québec depuis peu. Ils ont rencontré leur expérience, leur parcours en tant que Belges au Québec.

Une rencontre enrichissante, qui ouvrira, on l’espère, d’autres dialogues et échanges.

Pour en savoir plus sur le travail et le rôle de Joëlle Milquet en Belgique, vous pouvez consulter son site officiel.