Bordeaux la belle, nous étions réellement heureux d’y revenir. Donc, à la Buzzfeed, puisque nous sommes dans le numérique, voici notre journée du vendredi.

Comprendre la French tech, enfin

C’est à la mairie que débute notre journée pour une rencontre avec madame Virginie Calmels, adjointe d’Alain Juppé, maire de Bordeaux, et responsable du développement économique de la ville. Excellente rencontre qui nous a permis, entre autres et c’est important, de bien saisir le concept et les répercussions du label French Tech tant entendu depuis le début du voyage sans jamais être capable de mettre réellement le doigt (digital) dessus. Nous y reviendrons en détail, mais l’important pour vous ce matin est de savoir que cette initiative de madame Axelle Lemaire a cristallisé les régions dans un projet commun : obtenir cette fameuse marque. Maintenant, les acteurs du numérique se sont connus, ont travaillé ensemble et c’est déjà, à ce qu’on nous dit, beaucoup.

Une prestigieuse rencontre

Ce n’est pas tous les jours qu’il est possible de serrer la main d’un secrétaire d’État français, qui plus est celle responsable du numérique. C’est vous dire un peu le niveau des personnes en présence à la Grande Jonction, l’événement où nous allons passer le reste de la journée en ateliers, plénières, etc.

Un panel qui en jette un peu, juste pour placer cette expression

Quand le vice-président de Google Europe, Carlo d’Asaro Biondo se déplace à un événement pour une plénière (!!!) à laquelle participe le maire de Bordeaux, quel québécois en mission retrouve-t-on sur scène ? Monsieur De Celles qui a su montrer que notre région s’y connait en numérique appliqué.

Des petits pains, mais pas au chocolat

Monsieur Bussière, apprenez que tout affamé que vous êtes, vous ne devez pas en France aller chercher des petits pains vous-même dans la corbeille, c’est le territoire EXCLUSIF de la serveuse. On a bien ri.

PechaKucha, ou des conférences courtes

Une dizaine de notre troupe était conviée, durant la nuit, à effectuer de courtes présentations de leurs entreprises ou projets respectifs. Il faut croire que le Québec intéresse pas mal les jeunes technophiles bordelais puisque malgré l’heure tardive de notre présentation dans cette Nuit Digitale, une bonne foule a suivi avec intérêt nos petits speechs.

Et pour terminer, le lancé du bonbon érable

Comme dit Jacques Brel : “On fait c’qu’on peut, mais… y a la manière.” C’est ce que nous a démontré Pierre-Luc hier dans la nuit. Généreux, il souhaitait offrir à la foule qui écoutait nos présentations une petite gâterie sucrée : des bonbons à l’érable. Le hic fut le lancer. Au lieu d’être bien répartis dans un large geste à toute la foule, ils furent plutôt garrochés directement sur deux jolies jeunes femmes qui écoutaient attentivement le discours. Bon, personne n’a terminé à la gendarmerie, elles étaient bien contentes une fois remises de leur surprise d’obtenir toutes les friandises pour elles seules. T’es meilleur en jogging, monsieur Lachance !