Les « edcamps » s’inscrivent dans la lignée mondiale des événements participatifs de type barcamp, ces non-conférences gratuites et ouvertes à tous. Cette journée « dont vous êtes le héros » est spécialement destinée aux acteurs du milieu scolaire. La 3e édition d’EdCamp Québec a eu lieu le 15 mai dernier, au Collège des Compagnons. Petit retour.

Le numérique est une question qui préoccupe grandement le milieu scolaire. Nombreux sont les enseignants qui veulent être à la hauteur et cherchent les occasions de se former et de réseauter.

La formule edcamp, qui a vu le jour en 2011 à Philadelphie, fait de plus en plus d’adeptes. En effet, c’est une journée de développement professionnel dont le contenu se décide le matin même, sur place, selon les préoccupations et les besoins des participants. Ces derniers sont « les héros » de la journée, en ce sens qu’ils décident ensemble du contenu et le font évoluer au fil de la journée, contrairement aux conférences ou colloques traditionnels. Neuf locaux et quatre plages horaires sont mis à leur disposition; pour le reste, ils sont maîtres du déroulement.

Parmi les sujets qui ont été abordés cette année, notons :

  • L’initiation à des applications comme Twitter, Périscope, Google Classroom et ChallengeU
  • L’intégration de l’iPad en classe
  • Comment faire une veille informationnelle efficace
  • L’évaluation et la gestion de classe à l’ère du numérique
  • L’écriture avec des outils technologiques
  • L’utilisation des réseaux sociaux avec les élèves
  • La motivation des garçons
  • L’implantation du BYOD à l’école (Bring your own device)

Un rassemblement d’innovateurs qui attire les entreprises du numérique

L’inscription au edcamp ne coûte que 11 $, pour le repas du midi et les collations. En prime, plusieurs participants repartent avec des prix de présence; en effet, la formule séduit aussi les entreprises qui offrent des produits en échange de la mention de leur nom dans ce bassin d’innovateurs. Par exemple, les compagnies américaines Splashtop et Zaption, auteures des apps du même nom, très prisées dans les écoles, ont offert des licences ou des versions « pro » de leurs produits. Des entreprises québécoises, dont ChallengeU, iClasse, Classcraft, eduTechno et L’École branchée, ont fait de même.

Une troisième édition à l’achalandage record

Le premier EdCamp au Québec a eu lieu à Montréal en 2012. L’édition de la ville de Québec se tient annuellement depuis 2013 et a connu cette année son plus fort achalandage, avec 130 inscriptions. Les organisateurs en sont très satisfaits compte tenu de la fin d’année scolaire qui approche et du contexte actuel de compressions budgétaires et de moyens de pression des enseignants.

Le Collège des compagnons, situé dans l’arrondissement Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge, accueillait l’événement pour la 3e fois. En effet, l’infrastructure déjà en place pour son programme PROTIC est idéale pour tenir ce genre d’événement branché. Le programme PROTIC est une concentration informatique dans laquelle tous les élèves ont leur ordinateur portable. Le réseau est donc très solide et les locaux sont équipés de nombreuses prises de courant et de systèmes de projection (tableaux interactifs, Apple TV, etc.).
Les organisateurs se concentrent maintenant la 4e édition d’EdCamp Québec, qui devrait avoir lieu le 20 mai 2016 au même endroit.