Gestion des ressources humaines en transformation


30 mai 2017 | 15:27

Dans le cadre de son parcours de formation sur le leadership dans la gestion des ressources humaines, TECHNOCompétences présentait récemment un webinaire à propos des changements et défis que la nouvelle génération pose pour les responsables RH en entreprises. Voici un résumé de la présentation de Alain Beaudoin de Edgenda.

Ceux qu’on regroupe sous le terme « milléniaux » ont 35 ans et moins. Contrairement aux personnes des générations précédentes, ils sont arrivés sur le marché de travail à une époque où la rareté de la main-d’oeuvre dans certains secteurs d’activité leur donne la possibilité de choisir leur emploi. Ils sont donc plus volatiles et aspirent à occuper un emploi en fonction de leurs intérêts et compétences plutôt qu’en fonction du salaire ou de diverses conditions.

« Ces jeunes travailleurs mettront leur talent au service de l’entreprise qui leur offrira les meilleurs conditions pour se réaliser », résume M. Beaudoin.

Dans ce contexte, les entreprises doivent nécessairement adapter leur façon d’interagir avec ces ressources. Autrement, elles risquent de perdre des employés qui auront moins de réticence à changer d’emploi que les travailleurs plus âgés.

Les milléniaux et leurs besoins

« Les milléniaux veulent du concret dans leur quotidien, ils ont besoin d’être écoutés, de participer à l’innovation au sein de l’entreprise. Ils se contentent rarement d’occuper un poste sans connaître les orientations de l’entreprise. Ils veulent connaître le pourquoi de leur travail. Ce besoin appelle une transformation de la gestion des ressources humaines », indique M. Beaudoin.

Besoins des milléniaux

Pour le gestionnaire, cela implique d’être davantage à l’écoute de ses employés, de garder une ouverture constante aux échanges. Il ne se limitera plus à une rencontre de suivi hebdomadaire et multipliera plutôt les courtes rencontres au fur et à mesure que les dossiers évoluent.

Ainsi, la relation employeur-employé prend un nouveau visage. Collaboration et partage d’information sont des valeurs importantes pour les milléniaux. Ils deviennent des « partenaires d’affaires » de leur gestionnaire à qui ils demandent d’être accessible, efficace et rapide pour donner des suivis. Ils s’attendent un système de fonctionnement simple où les intermédiaires sont peu nombreux et où la technologie joue un rôle de facilitateur.

La gestion de la performance

La gestion de la performance doit également se réinventer pour tenir compte de cette réalité, fait valoir M. Beaudoin.

Ainsi, la valorisation du travail d’équipe et des comportements positifs gagne en importance. « Les gestionnaires ont désormais intérêt à viser une évaluation en continue, en fonction des projets au quotidien, plutôt qu’un bilan annuel. De même, l’évaluation peut être basée sur l’adhésion à la culture d’entreprise plutôt que sur des critères déterminés », dit M. Beaudoin.

Les défis du gestionnaire

Et le gestionnaire dans tout ça? Il doit évidemment apprendre à jouer un rôle de leader pour motiver ses employés et entretenir leurs passions. « Traditionnellement, l’expert de contenu devenait souvent gestionnaire. De nos jours, c’est plutôt celui qui est capable de jouer un rôle de catalyseur, de faire en sorte que tout le monde ensemble et que ça fonctionne, qui le deviendra », fait remarquer M. Beaudoin..

Les 6 compétences indispensables du gestionnaire

Compétences du gestionnaire

Que fait votre entreprise pour s’adapter aux milléniaux?


X