Éducation, francophonie et numérique à Québec


6 septembre 2016 | 10:59

 

Du 22 au 24 septembre, Québec accueillera le 69e congrès de l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF), sous le thème #franconumérique2016. Chaque année, cet important congrès se déplace dans une nouvelle ville au Canada et traite d’une thématique différente. Cette fois, on y parle de numérique et ça se déroule… chez nous, à Québec!

En effet, l’ACELF invite les participants de son congrès 2016 à réfléchir aux effets du numérique, à ses limites, à ses bénéfices et à ses utilisations au niveau de la citoyenneté et de l’identité francophones, toujours dans une perspective d’éducation.

Des pédagogues qui ne font pas les choses comme les autres

Parmi les invités qui partageront leurs réflexions sur l’intégration pédagogique des technologies dans les écoles, on compte des pédagogues reconnus pour leur côté innovateur, dont Stéphane Côté, conférencier d’ouverture, ainsi que Lise Galuga, Roberto Gauvin, Éric Tremblay (un enseignant de Québec dont on a déjà parlé dans les chroniques de Québec numérique) et Éric Caron, panélistes à la table ronde de la délégation Leadership jeunesse. D’ailleurs, tout au long du congrès, cette délégation sera présente et participera activement aux échanges. En fin de journée le 23 septembre, on accueillera également le rapper engagé Webster, originaire de Limoilou.

Pendant l’événement, plusieurs ateliers et conférences seront proposés aux participants venus des quatre coins du Canada à propos des façons de prendre sa place dans le cyberespace francophone, de la réalité augmentée, de la classe inversée et bien d’autres idées et concepts.

Vous êtes lié de près ou de loin au milieu scolaire et l’événement vous intéresse? Consultez le programme et les informations sur l’inscription.

 


Par Audrey Miller

Son premier modem a été un 14.4 kbit/s et elle a connu les babillards électroniques du milieu des années 1990. Professionnellement, Audrey suit les tendances du numérique, particulièrement en lien avec le milieu scolaire, depuis 1997. Après un passage de 13 ans chez De Marque, où elle a agi en tant que webmestre, rédactrice en chef pour le magazine et webzine École branchée, formatrice pour différentes technologies et applications numériques, puis chargée de projet Web, elle a fait le saut en 2012 vers le travail autonome. Elle dirige maintenant l’organisme à but non lucratif L’École branchée et s’implique dans de nombreux projets liés à l'éducation et aux TIC, comme EdCamp Québec, en plus de siéger au conseil d'administration de l’Association québécoise des utilisateurs de l’ordinateur au primaire-secondaire (AQUOPS).

Collaborations récentes

Voir toutes les collaborations
X