Le contenu enrichi à l’heure de l’expérience utilisateur


24 février 2016 | 14:35

Depuis quelques années, la tendance se confirme, le consommateur devient un véritable consomm’acteur et les entreprises n’ont plus d’autres choix que de le penser au coeur de leur stratégie et notamment au sein de leur stratégie de contenu. Avec ce changement de paradigme, l’expérience utilisateur devient centrale et c’est l’objet du rapport publié par Le Fonds des médias du Canada, Rapport sur les tendances 2016 : L’ère de l’expérience.

Avec l’avènement du numérique et l’apparition des nouvelles technologies (tablettes, téléphones intelligents, objets connectés, etc.), de nouveaux enjeux ont immergé le secteur du contenu. La circulation beaucoup plus fluide et la mondialisation du contenu ont permis de proposer des expériences variées et abondantes. Fort de tout ça, le consommateur a développé un comportement plus « boulimique ».  Il devient alors difficile de satisfaire son appétit insatiable et ses exigences de plus en plus élevées (avoir l’information vite et bien, vivre une expérience enrichie). Par ailleurs, si le consommateur a plus de choix, sa capacité d’attention s’est vue réduire considérablement.

Sur la base de ces constats, quelles sont les perspectives et défis pour les créateurs de contenu ?

Le Rapport sur les tendances 2016 : L’ère de l’expérience dresse les grandes lignes de cette transformation et les grands enjeux pour la production de contenu autour de six tendances phares. Je vous dresse ici un brève synthèse du rapport et vous invite à le consulter dans son intégralité.

 

Toujours connecté : Le monde des objets intelligents est à nos portes.

Le monde des objets connectés est à là devant nous et entraine sur son passage bon nombre de transformations dans l’industrie, le marché de la consommation et même les gouvernements. Le secteur du contenu est touché au premier plan. Il est à parier que « la personnalisation, l’engagement et la participation de l’utilisateur, le prototypage rapide et le test de marché revêtiront une importance sans précédent. »

Convergence des écrans : Mobilité, mobilité, mobilité…

Le visionnage de vidéos sur les appareils mobiles est en pleine expansion, ce qui offre de belles opportunités aux producteurs canadiens mais soulève également quelques problématiques. Comme le souligne Le Canadian Media Concentration Research Project, « si le contenu est roi, la connectivité est impératrice ». Le problème du coût et de la qualité de la connexion est donc crucial. Cela nécessite aussi un effort de créativité pour rivaliser avec des vidéos toujours plus nombreuses. Notons d’ailleurs que le contenu produit par les utilisateurs domine le visionnement mobile.

Transmédia : L’essor de la réalité virtuelle et augmentée

La réalité virtuelle (RV) et la réalité augmentée (RA) font leur entrée sur le marché de la grande consommation. Même si l’adoption généralisée se fera d’ici 5 à 10 ans, selon la courbe d’adoption des nouvelles technologies 2015 de Gartner, les entreprises de contenu ont tout intérêt à rentrer dans la danse dès à présent si elles veulent rester compétitives.

La force du nombre : La matérialisation d’un fossé générationnel ?

En matière de consommation de contenu, les habitudes des jeunes de la Génération Y et Z sont singulièrement différentes de celles des générations qui les précèdent. En tant que Digital Native, ils ont intégré les transformations liées au numérique dès leur enfance ou adolescence et sont devenus des « consomm’acteurs » bien établis. Ils décident de leur programme et se tournent plus naturellement vers les appareils mobiles, les services à la demande et les formats courts qui leur offrent davantage de flexibilité. L’industrie doit alors adapter sa stratégie pour répondre aux besoins qui se dessinent des deux côtés d’un nouveau fossé générationnel.

Monétisation : Le modèle publicitaire : fragmentation et défis

La monétisation du contenu numérique est en pleine exploration. Suite à la remise en question de la publicité en ligne, d’autres pistes sont envisagées, notamment avec la professionnalisation du contenu généré par l’utilisateur (pot à pourboires, appel à commandites, placement de produits, etc.), ce qui a pour conséquence une fragmentation des modèles de revenus.

David contre Goliath : Les marchés de niche, le prochain champ de bataille des géants de la télévision et des technologies ?

« Même s’ils sont bien établis dans la vidéo en ligne, les joueurs traditionnels de la télévision sont mis au défi par les géants de la Silicon Valley, qui continuent à gagner du terrain en production de contenu original. La prochaine phase de la confrontation entre les géants de la télévision et ceux des technologies pourrait bien stimuler le contenu de niche. »