Compte-rendu du deuxième Forum Culture + Numérique


24 octobre 2017 | 15:19

L’Alliance Culture+Numérique est une alliance en Capitale-Nationale visant à regrouper les acteurs du milieu culture, numérique et de la recherche. En 2016, elle avait organisé un premier forum réunissant un peu plus de 50 personnes. Cette année, le 12 octobre au Musée des beaux-arts du Québec, l’Alliance a doublé le nombre de participants lors du 2e Forum Culture + Numérique.

Retour sur l’événement :

Dans un contexte automnal très chargé pour la culture, que ce soit en activités ou en  échéances pour des demandes de subvention, le Forum a su proposer au milieu culturel, numérique et de la recherche un moment d’inspiration de qualité.

Animé par Martin Lessard du MT Lab, l’accueil a été réalisé par la nouvelle rectrice de l’Université, Sophie D’Amours.

La première conférence, donnée en anglais, aurait pu en rebuter plus d’un ; Mais Sara Colombo du MIT a su, malgré quelques exemples vieillis ou tirés de la lointaine industrie, donner du grain à moudre au milieu culturel. Son credo : le design thinking où l’on se place non pas seulement comme solutionneurs mais aussi « causeurs de problèmes » : on questionne, on réfléchit pour les utilisateurs, on pousse le travail pour trouver la meilleure hypothèse d’engagement auprès des clientèles.

En deuxième position, une très belle découverte : Jean-François Lalonde professeur, au département de génie électrique et de génie informatique à l’Université Laval, nous a parlé de la lumière dans les images… autrement dit, la base du montage photo, et de tous les effets visuels que l’on connaît. Très technique mais aussi très vivant, Jean-François a relevé le défis d’expliquer tout cela à un public majoritairement culturel.

Côté présentations de projets inspirants, les voici :

  • Exposition en réalité augmentée de la Maison Longue de Wendake , par Michel Savard, Laurier Turgeon et Denis Laurendeau

    • Excellent projet qui montre que la culture traditionnelle s’intéresse aussi aux nouvelles technologies. Quand l’université remplace le travail d’une entreprise, la collaboration prend une autre couleur et le projet se retrouve nourrit des expériences de tous les acteurs.
  • Université Laval – Chanteuse d’origine inuit

    • Projet plus analytique qu’artistique, le sujet et les temps forts de la recherche sont néanmoins intéressants, démontrant l’intérêt d’utiliser des capteurs de mouvement sur une chanteuse de gorge inuit, Tanya Tagaq afin d’approfondir la recherche sur son processus créatif.
  • MNBAQ – Souvenir de prison

    • Projet le plus important et qui regroupe tout à fait ce que Québec numérique vise dans son mandats : une entreprise privée, un chercheur et une institution culturelle ont travaillé main dans la main pour développer un projet de médiation culturelle original.

Pour ponctuer la journée et entrecouper les présentations, des ateliers ont permis aux participants de discuter entre eux sur des thématiques, tels que le « Big Data/Données massives », « la réalité virtuelle/réalité augmentée ». Malheureusement, ces ateliers n’ont manifestement pas donné le résultat escompté.

Si le principe de penser à plusieurs ce que l’Alliance Culture + Numérique pourrait apporter à ces sujets et vice-versa était bien pensé, ils n’ont amenés que de larges débats dans l’audience, sans conduire à des solutions concrètes. Ce sera pour une prochaine fois!

Fort heureusement, l’Alliance Culture+Numérique a su équilibrer ces ateliers avec des moments de rencontres plus informelles, et a invité les acteurs des différents milieux à se rallier pour faire grandir la communauté.

L’Alliance Culture + Numérique a désormais son site web. N’hésitez pas à les contacter si vous souhaitez bâtir cette communauté culture + numérique + recherche en Capitale-Nationale.

(Le design thinking est un processus innovant de résolution de problèmes ancré dans un ensemble de compétences.)

X