Depuis 2008, le maire Régis Labeaume et son équipe s’impliquent pour faire de Québec une ville plus performante et plus attrayante. La vision de la ville intelligente de Québec repose ainsi sur une mobilisation des équipes pour stimuler l’innovation et la création collaborative.

Cette volonté se caractérise notamment par la participation des citoyens et des différents acteurs grâce aux technologies de l’information et de la communication. Cet accompagnement numérique d’aide à la décision publique et le développement de communautés citoyennes s’appuient sur l’ouverture des données et la consultation des parties prenantes. Autant d’éléments constitutifs pour permettre à Québec de mettre en œuvre et développer sa vision de la ville intelligente en collaboration avec ses citoyens.

Dotée d’un réseau de fibre optique et de plus de 500 bornes d’accès Internet gratuit sur son territoire, Québec est l’une des villes les plus wifi au pays.

Depuis 2011, la Ville de Québec est nommée au SMART 21 du prestigieux palmarès des villes les plus intelligentes au monde. En 2012, la Ville de Québec s’est même hissée au sein du « Top 7 » du palmarès.

Ce concours s’appuie sur des critères d’évaluation précis :

  • la collaboration et le leadership des différents acteurs publics de la région
  • l’infrastructure réseau à haut débit pour favoriser le développement du territoire
  • l’innovation et l’entrepreneuriat
  • l’accessibilité aux services numériques par l’éducation
  • la promotion par des communications favorisant la participation citoyenne et l’aide à la décision

Cette distinction est décernée par l’Intelligent Community Forum, groupe de réflexion indépendant basé à New York qui se consacre à l’étude économique et sociale des communautés utilisant les nouvelles technologies pour innover.

L’implication citoyenne au cœur des dispositifs numériques de la Ville de Québec

« Québec a la chance de compter sur des citoyens engagés qui vouent un attachement réel à leur ville et qui se mobilisent en grand nombre pour soutenir et participer à son développement. Nous souhaitons, dans la mesure du possible, et à l’aide des moyens à notre disposition – notamment le numérique – les consulter et considérer leurs différentes opinions. Grâce à leur collaboration et à leur créativité, nous déployons des services mieux adaptés aux besoins de la collectivité et qui respectent sa capacité de payer. » présente Patrick Voyer, membre du comité exécutif et conseiller du district électoral des Monts à la Ville de Québec.

La Ville de Québec utilise ainsi les technologies de l’information et de la communication pour impliquer les citoyens dans les politiques publiques et recueillir leurs avis et attentes. Ainsi, au-delà des traditionnelles réunions publiques et conseils de quartier, Québec développe notamment les sondages et questionnaires en ligne pour recueillir en amont les avis des résidants concernés. C’est ainsi que 600 réponses ont notamment été recueillies pour le programme particulier d’urbanisme du Quartier Sud Saint-Roch ou que des forums de discussion en ligne ont été développés avec l’aide de la plateforme AgoraLab pour la rue Anna du quartier Saint-Sauveur.

En complément de sa présence sur les réseaux sociaux, la Ville de Québec a également fait le choix d’assurer une pleine et entière transparence sur les décisions prises et les actions publiques menées. La vie municipale est accessible en ligne sur Internet et sur la chaîne MaTV. Les Conseils municipaux, les consultations publiques ou encore les comités pléniers peuvent ainsi être suivis à distance par les habitants.

Par ailleurs, l’implication active du regroupement citoyen Capitale ouverte a favorisé l’adoption de cette culture de la transparence publique dans les organismes publics Capitale ouverte a initié une collaboration active et constructive avec les services de la Ville qui a mené à la création d’un portail de données ouvertes. Depuis les débuts, 64 jeux de données ont été libérés et la Ville vise également la portabilité des applications entre les municipalités par des standards en matière de données ouvertes, notamment par l’adoption d’une licence commune d’utilisation.

D’autre part, à travers la campagne Je salue votre passage, la Ville de Québec invitait la communauté à partager les bons comportements routiers dont elle était témoin sur les médias sociaux à l’aide du mot-clic #jesaluevotrepassage et sur son site Internet. Cette campagne à vocation positive a permis de valoriser les comportements harmonieux sur la route et les usagers de la route grâce à des contenus et des messages créés par la population elle-même.

Des applications collaboratives au service de l’intérêt général

MonTrajet_2 Nombreuses sont les actions développées par la Ville de Québec en matière de service  numérique auprès des habitants. À titre d’exemples en matière d’innovation technologique, Québec travaille présentement en collaboration avec le Réseau de transport de la Capitale sur une nouvelle génération d’outils géomatiques et technologiques pour optimiser la gestion des  feux de circulation. Dans le cadre du Plan mobilité durable, la Ville de Québec en collaboration avec la Ville de Lévis et le CAA‑Québec ont fait un premier pas en lançant l’application mobile Mon trajet.

Copilote_2En téléchargeant cette application et en l’activant lors de leurs déplacements, les utilisateurs  ont contribué à une grande collecte de données anonymes concernant les vitesses pratiquées  sur le réseau routier. Ces données permettent à la Ville d’obtenir un excellent portrait de la congestion sur le territoire du Québec métropolitain. Les premières analyses favoriseront la mise en place de solutions pour réduire la congestion aux heures de pointe. Il y a quelques mois, la Ville lançait Copilote, une application de transport urbain. Copilote vous permet de payer, sans frais additionnels, une place de stationnement de la Ville équipée d’une borne, qu’elle soit dans la rue ou sur un parc de stationnement. Copilote vous offre aussi la possibilité de renouveler du temps de stationnement en payant à distance, sans avoir à vous déplacer.

La Ville de Québec favorise également dans ce cadre les relations avec les différents acteurs du territoire pour faciliter la mise en œuvre de projets numériques. C’est notamment le cas avec certaines institutions d’enseignement qui favorisent l’utilisation des données ouvertes de la Ville pour la réalisation de travaux scolaires. Les applications développées peuvent ainsi être potentiellement utilisables pour un usage citoyen.

Des enjeux à relever pour le développement économique et l’inclusion citoyenne

Le Service de développement économique de la ville offre plusieurs services pour accompagner le développement de l’entrepreneuriat numérique. La Ville de Québec favorise le démarrage d’entreprises et réunit les conditions gagnantes pour les faire croître. À l’horizon 2018, la Ville de Québec vise à bâtir une communauté économique dynamique, prospère et ouverte, basée  sur l’innovation et la créativité, stimulée par les valeurs entrepreneuriales. Pour se démarquer,  elle doit donc développer une économie compétitive et créative, basée sur des secteurs de force et en croissance comme les technologies de l’information.

La Ville de Québec souhaite également continuer de relever le défi de la fracture numérique qui représente 19% de sa population, afin de permettre l’accès des services en ligne au plus grand nombre de citoyens. C’est ainsi que des formations en ligne ont notamment été développées auprès des habitants sur l’utilisation des outils informatiques et des réseaux sociaux. De même, la ville de Québec a participé au Smarter Cities Challenge de IBM (philanthropie) pour son projet d’inclusion numérique. L’objectif fixé par la ville est de réduire dans un premier temps la fracture numérique à 16%.