L’histoire des pionniers du numérique de la ville de Québec

Cette conférence aurait également pu s’appeler l’histoire des pionniers du numérique de la ville de Québec. Offert par Québec numérique, cette conférence sur les 30 ans du numérique à Québec a débuté avec des retrouvailles inattendues sur scène de 2 passionnés du numérique : Carl-Frédéric De Celles et le journaliste du journal Le Soleil Yves Therrien.

Quel excellent départ! L’intérêt pour le numérique à Québec ne date pas d’hier. C’est en 1985 qu’a vu le jour le premier service de prêt unique à l’époque au Canada : une logithèque. Celle-ci permettait d’emprunter des logiciels et était située à la bibliothèque Gabrielle-Roy. La même année est né le premier club Macintosh de Québec qui durera jusqu’en 2011. Ce club qui comptait 2500 membres avait comme mission de partager de l’information via des babillards (BBS) puisque le web était quasi inexistant à ce moment. Même l’Université Laval a seulement obtenu sa première adresse courriel en 1988.

En 1992 arrive le premier groupe organisé de hackers, le NPC (Northern Phun Co) qui publie sur des babillards secrets. Pour donner l’accès à l’Internet à l’ensemble de la population, l’entreprise Accès Public LLC (Liberté, Liberté Chérie) fut fondée en 1994. Ce fournisseur collabore avec l’Université Laval dans l’objectif premier des pionniers du numérique : partager de l’information!

C’est en 1995 grâce à 3 jeunes visionnaires de l’Université Laval, parmi eux Carl-Frédéric De Celles, que l’entreprise iXmédia fut fondée pour développer entre autres le premier site web du journal Le Soleil et du Festival d’été de Québec.

En 2006 un autre projet communautaire ZAP (Zones d’Accès Public) est créé pour faciliter l’accès à l’Internet à tous les citoyens de la ville de Québec. ZAP compte actuellement 500 points d’accès dans la région de Québec.

Québec – ville de logiciels

La vitalité du numérique s’est concrétisée dans différents projets dont voici les plus connus :

  • Tap Touche produit par la compagnie de Marque du fondateur Marc Boutet (disponible gratuitement pour les abonnés à la Bibliothèque de Québec)
  • Fortune 1000 de l’entreprise Fortune 1000 cofondée par François Taschereau (encore existant)
  • Logiciels de ressources humaines de la compagnie Taleo (vendu en 2014 par son fondateur Louis Têtu à la compagnie Oracle)
  • Logiciel de moteur de recherche Copernic crée par Martin Bouchard (encore disponible) et Copernic a donné également naissance à une nouvelle société Coveo

Parmi les autres moments historiques du passé numérique de Québec, notons :

  • L’émission Micro-Info diffusée sur les ondes Télé-Mag avec l’animateur François Taddei
  • Le magazine informatique Atout Micro (fondé en 1987 par le journaliste scientifique François Picard et l’orthopédagogue Danielle Shaw)
  • Le jeu vidéo Wallobee Jack de la compagnie Mega-Toon qui fut un succès international
  • L’histoire d’un ancien employé de Mega-Toon au nom de Dominique Brown qui est devenu le fondateur de l’entreprise de jeu vidéo Beenox
  • Le jeu vidéo Les Nuits de Monsieur Snoozleberg de la compagnie Sarbakan fondé par Guy Boucher
  • La création de la compagnie Frima par un ancien de Sarbakan, Steve Couture
  • Le dernier acteur important du domaine numérique à s’installer à Québec est la compagnie française Ubisoft.

Selon Carl-Frédéric De Celles, actuellement entre 8 et 10 mille personnes travaillent dans le domaine numérique dans la région de Québec!

Incroyable le chemin parcouru à partir d’une simple logithèque dans le quartier St-Roch vers un quartier « numérique » encore situé à St-Roch!

Bravo à tous ses pionniers du monde numérique de la ville de Québec! On vous souhaite un très bon 30e anniversaire! Et nous avons hâte de revoir la suite…