21e siècle c’est LE siècle du numérique

Le conférencier Paul Fortier, directeur de l’Institut Technologies de l’information et Sociétés (ITIS) de l’Université Laval, nous a fait découvrir l’histoire du numérique lors de sa conférence le 19 septembre 2015.

LA grande question : pourquoi numériser?

La raison est simple : il existe clairement davantage de capacités en numérique qu’en analogique! Ceci explique l’intérêt grandissant des objets numériques. Devinez quel est le premier produit numérique? C’est le disque compact!

Avant l’ère des ordinateurs existait l’ère des calculatrices. Celles-ci furent utilisées pendant la 2e guerre mondiale par des opératrices pour calculer la trajectoire des obus. Imaginez-vous une salle avec 100 personnes qui calculent et vérifient en même temps! L’arrivée du premier calculateur mécanique programmable, inventé par le mathématicien Charles Babbage, était donc la bienvenue! Ce dernier, considéré comme le père de l’ordinateur, a développé le premier concept d’ordinateur programmable.

Dans les années 1930, un pionnier britannique de la science informatique, Alain Turing a développé la machine Turing considérée comme un modèle d’un ordinateur universel.

Claude E. Shannon est quant à lui considéré comme le père du numérique. Grâce à sa mémoire de maitrise au Massachusetts Institute of Technology (MIT) en 1937, il crée la base pour le design du circuit numérique.

Konrad Zuse, développe le premier ordinateur moderne. En 1946, fut créé le système ENIAC (Electronic Numerical Integrator and Computer) à l’Université de Pennsylvanie utilisé par l’armée américaine. Ils étaient chanceux lorsque ce système fonctionnait plus que 36 heures de suite!

C’est seulement après la guerre que John Bardeen, William Shockley et Walter Brattain inventent le transistor qui va révolutionner l’industrie électronique. Ils obtiennent le prix de Nobel de physique en 1956.

Un autre pionnier numérique fut Jack Kilby qui a participé à la conception du premier circuit logique en 1958 et il a obtenu le prix Nobel de physique en 2000.

C’est le 9 décembre 1968, grâce à la fameuse démonstration publique « Mère de toutes les démonstrations » de Douglas C. Engelbart que le potentiel énorme de ces inventions fut réalisé! C’est lors de cet événement que plusieurs innovations ont été présentées pour la première fois, donc la souris informatique, le courrier électronique et le système hypertexte. Il faut garder à l’esprit que jusqu’aux années 70, personne n’avait un ordinateur pour usage personnel!

Visionnaires du logiciel

Première visionnaire du monde des logiciels, Lady Ada Lovelace, mathématicienne anglaise a écrit les premiers programmes pour la machine de Babbage.

Le premier compilateur fut développé pour la marine américaine par la programmeuse Grace Hopper. Nous connaissons une autre de ses « découvertes » : le fameux terme bug  informatique! Ce terme est basé sur une expérience réelle de Grace Hopper : elle a découvert un papillon de nuit mort dans un ordinateur et le résultat était que l’ordinateur est tombé en panne!  Ce fameux bug fut enlevé et illustré dans un journal de bord.

Dans les années 60, des étudiants de MIT développent le premier jeu vidéo : Spacewar. Par contre c’est le jeu PONG de la compagnie Atari qui sera le premier jeu pour le grand public.

Pères de l’Internet

Vint Cerf et Robert Kahn sont considérés comme les pères de l’Internet. Ils ont inventé des protocoles de communication de base qui sont au cœur de l’Internet.
Le premier courriel fut envoyé en 1971 par Ray Tomlinson sur un réseau du nom d’ARPANET. ARPANET (The Advanced Research Projects Agency Network) fut le premier réseau à opérer en 1969!

C’est en 1990 que Tim Berners-Lee et Robert Cailliau développent le World Wide Web au CERN (Conseil européen pour la recherche nucléaire) en Suisse.

Dans ce contexte, j’aimerais vous faire un petit clin d’oeil vers le monde numérique à Québec, décrit dans ma chronique L’évolution du numérique depuis 30 ans à Québec sur la conférence offerte par Carl-Frédéric De Celles et le journaliste du journal Le Soleil Yves Therrien.

Désormais, le monde numérique fait partie de notre quotidien avec les plateformes multifonctionnelles. En conclusion, le conférencier Paul Fortier nous a illustré ce propos avec les statistiques suivantes: en 2015 environ 3,47 objets (portable, cellulaire…) sont interconnectés comparé à l’année 2020 où on prévoit l’interconnexion de 6 objets!

Lecture suggérée par Paul Fortier : The Innovators de Walter Isaacson