Bonnes idées recherchées !


12 juin 2017 | 15:51

Le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, a récemment lancé un appel à tous sur le web. Il a fait le choix de consulter les citoyens directement en ligne afin de recueillir leurs propositions de sujets de recherche.

À chaque trois ans, les Fonds de recherche du Québec doivent soumettre leurs plans stratégiques, pour approbation au gouvernement du Québec. C’est dans ce contexte que la consultation de M. Quirion a été mise en ligne.

L’objectif : faire en sorte que les investissements en recherche répondent mieux aux enjeux rencontrés par les Québécois et reflètent mieux les préoccupations des citoyens. Bref, plutôt que travailler en vase clos avec le milieu de la recherche, il a choisi d’ouvrir « la conversation à tous ».

Il est ainsi possible de soumettre des idées de projets de recherche directement sur le site Touspourlarecherche.com. Celles-ci sont présentées en plusieurs catégories, notamment le développement durable et les changements climatiques, les changements démographiques et le vieillissement de la population, l’entrepreneuriat et la créativité, la promotion des sciences auprès des jeunes…

L’ensemble des propositions soumises sont visibles pour tous. Il est possible de « voter » pour les idées avec lesquelles on est d’accord et, bien sûr, de soumettre de nouvelles idées. Pour l’instant, quelque 130 propositions ont été faites. Les propositions sont acceptées jusqu’au 23 juin.

Pour participer :

Les prochaines étapes        

Après le 23 juin, une synthèse sera réalisée. Le 26 juin, un débat avec le scientifique en chef sera présenté à l’ÉNAP (au 555, boulevard Charest Est Québec (Québec)  G1K 9E5) et diffusé en direct sur Facebook.

Une présentation sera ensuite faite aux conseils d’administration des Fonds de recherche du Québec en septembre. Finalement, un bilan devrait être produit d’ici la fin janvier 2018.

Les objectifs finaux de l’initiative

1-        Proposer au moins 30 solutions aux conseils d’administration des Fonds pour mieux investir dans la recherche au Québec ;

2-        Apporter de nouvelles données aux dirigeants qui alimenteront les orientations stratégiques des Fonds pour les prochaines années;

3-       Sensibiliser au moins 10 000 personnes à l’importance de la recherche pour le développement social et économique du Québec.

L’Institut de gouvernance numérique du Québec, qui gère cette initiative, permet aux gouvernements, aux entreprises et aux associations de faciliter la prise de décision, d’améliorer leur performance, de mobiliser leur organisation et de favoriser leur développement.